Depuis l’ouverture du blog, je passe de plus en plus de temps sur Twitter pour en faire la promo. C’est le nerf de la guerre, une nécessité pour augmenter sa popularité et surtout, se faire un lectorat