L’auto-édition faite pour moi?

Depuis l’ouverture du blog, je passe de plus en plus de temps sur Twitter pour en faire la promo. C’est le nerf de la guerre, une nécessité pour augmenter sa popularité et surtout, se faire un lectorat un tant soit peu conséquent.

J’y ai découvert un nouveau hashtag #JeudiAutoEdition. Je connaissais déjà #MardiConseil, #VendrediLecture, mais que pouvait donc être ce nouvel alien?

Jeudi Auto-édition

Quelques explications.

Il s’agit d’une alternative au processus d’édition classique. Dans l’auto-édition, l’écrivain choisit d’être son propre éditeur. Attention à ne pas confondre avec l’édition à compte d’auteur où, dans ce cas, l’écrivain paye une maison d’édition pour publier son livre.

Pourquoi choisir l’auto-édition?

Ce n’est pas forcément par choix. De nombreux écrivains, confrontés à une concurrence de plus en plus forte, sont dans l’impossibilité d’atteindre les maisons d’édition. Beaucoup de candidats et très, très peu d’élus.

La montée en puissance de l’édition numérique favorise beaucoup cette forme d’édition qui s’en retrouve évidemment simplifiée. On trouve des logiciels de création d’ebook à moindre frais, voir même gratuitement.

Et je vous entends déjà: « si c’est auto-édité, c’est que c’est nul! » Et bien, non ou plutôt, tout comme dans l’édition classique, si ça arrive. On peut polémiquer des heures durant mais à quoi bon, même auto-édité, un roman trouvera son lecteur.

Pour qui?

Je vois deux catégories:

  1. Les refusés de l’édition classique. Ils ont envoyés leurs écrits, sans succès et n’ont pas les moyens d’aller vers l’édition à compte d’auteur (ou ils s’en méfient) mais ils veulent continuer à croire en leur bébé.
  2. Les adeptes du libre. A l’instar de Linux, des logiciels libres, l’auto-édition a de plus en plus d’adeptes qui veulent tout faire eux-mêmes. Ici aussi le web est une mine d’or d’informations, de conseils, de tutoriels pour y arriver.

Et ça marche?

Tout dépend ce que vous cherchez en fait. Etre célèbre, gagner beaucoup d’argent? De nouveau, il ne faut pas se leurrer, le métier d’écrivain n’est pas le chemin le plus direct vers la richesse. Essayez plutôt le tennis, le golf, la chanson ou l’animation en télévision…

Ceci dit, le succès reste possible. En témoigne ces 3 exemples bien connus:

50 nuances de Grey

Le célèbre « Cinquante nuances de Grey » de E.L. James a d’abord été auto-publiée sur le site internet de l’auteur et ensuite imprimé à la demande. C’est son succès qui l’a amené vers les maisons d’édition et le cinéma.

Les gens heureux

Premier roman d’Agnès Martin-Lugan, « Les gens heureux lisent et boivent du café », a d’abord été auto-édité sur la plateforme Kindle d’Amazon. Et c’est grâce à des blogueurs avertis que ce magnifique roman est entré au sein d’une maison traditionnelle.

silo

La Science-Fiction n’est pas oubliée dans l’auto-édition. Le confirme cette perle de Hugh Howey, « Silo ». Autopublié sous forme d’épisode sur Amazon à nouveau, le succès est tel que les épisodes sont regroupés pour en faire un véritable roman. Et quel succès!

Et donc je peux y arriver aussi?

Oui. Mais seulement à force de travail.

L’écriture bien entendu, c’est la base d’un futur Best-seller. Mais dans le cadre de l’auto-édition, il est primordial de chouchouter son lectorat. Personne ne fera votre publicité pour vous, pas d’expert marketing à disposition, pas d’articles dithyrambiques dans les journaux, pas de réseau de distribution, il vous faudra tout faire seul ou presque.

Oui presque parce que certains blogueurs ont décidé d’aider l’auto-édition et c’est le concept du #JeudiAutoEdition créé par 2 blogueuses: Delphine (Au bazaar des livres) et Aurélie (Des Livres Et Moi). Promouvoir des romans/récits auto-édités qui vous ont plu sur Twitter avec le fameux # associé. Simple et efficace, non?

Alors n’hésitez plus et, vous aussi, venez partager votre lecture auto-éditée. Et qui sait? Peut-être un jour ce sera mon roman que vous lirez?

Please follow and like us:
Comments
  1. 1 année ago
    • 1 année ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *